La gendarmerie des transports aériens

La Gendarmerie des transports aériens (GTA) est une formation de la gendarmerie nationale placée pour emploi auprès du directeur général de l’aviation civile.

Elle est régie par l’arrêté du 28 avril 2006 relatif à l’organisation, à l’emploi et au soutien de la gendarmerie des transports aériens.

Son organisation

En métropole, la GTA est présente sur :

- 32 des 40 principaux aéroports français ;

- 4 des 5 centres en route de la navigation aérienne.

En outre-mer, la GTA est présente sur 7 aéroports (Réunion, Tahiti, Martinique, Guadeloupe, Nouvelle Calédonie, Mayotte, Guyane)

Les missions

Elle remplit les missions de la gendarmerie nationale dans les zones réservées des aérodromes sur lesquelles elle est implantée.

Les missions principales au plus près du cœur de métier :

La sûreté :

Il s’agit de la protection de l’aviation civile contre les actes d’intervention illicite. Son objectif est réalisé par une combinaison de mesures ainsi que de moyens humains et matériels.

- contrôle des sociétés mettant en œuvre les mesures de sûreté sur les aéroports et dans les zones de fret ;

- protection des installations de l’aviation civile, des passagers, des aéronefs, autorités... par le renforcement des contrôles régaliens ;

- évaluation et contrôle des aéroports. A l’étranger (4 missions Manpads et 6 vols entrants en 2016), en France les grands aéroports font actuellement tous l’objet d’une étude de vulnérabilité aux Manpads.

 

La police judiciaire :

- Constatation des crimes et délits liés à l’aviation civile (fraude financière, travail illégal, atteinte aux bien et aux personnes, survols illicites notamment par des drones, importations illégales, trafics de stupéfiants, d’armes, d’objets d’art, de produit de luxe, de pièces aéronautiques contrefaites, spoliations de bagages, vols de fret, escroqueries à la carte bancaire….) ;

- enquêtes accidents aériens en France et à l'étranger lorsque des passagers français sont victimes (lors d’un accident ou un incident majeur d’aéronef civil en France, deux enquêtes sont menées. Une enquête sécurité est menée par le Bureau enquête analyses (BEA) parallèlement à l’enquête judiciaire réalisée par les militaires de la GTA, et ce afin d’établir les responsabilités pénales).

 

Le renseignement :

- Recherche au quotidien du renseignement « d’intérêt aéronautique » ;

- lutte contre la radicalisation.

  

 

 

 

 

 

 

Actualités


Loading...Loading...Loading...Loading...