CFMG

Le conseil de la fonction militaire

Lieu privilégié de la concertation et acteur de l'évolution de la gendarmerie, le CFMG a vu le jour en 1990 lorsque les sept conseils de la fonction militaire furent créés pour compléter l'action du Conseil supérieur de la fonction militaire (CSFM) en prenant mieux en compte les particularités de la gendarmerie et des différentes armées.

 

Le CFMG est co-présidé par le ministre de la défense et le ministre de l'Intérieur ; le directeur général de la gendarmerie en est le co-président. Il est composé de soixante dix-neuf membres désignés par tirage au sort parmi les volontaires et selon différents critères permettant de garantir la meilleure représentativité.

 

 

Au moins deux fois par an, le CFMG se réunit en session afin d'émettre un avis sur les projets de textes soumis à son étude. Mais bien au delà de cette consultation, les sessions constituent l'occasion d'un dialogue franc, constructif et fructueux entre les membres et le directeur général de la gendarmerie ainsi que ses principaux collaborateurs.

 

Le CFMG, dont le rôle n'a cessé de s'affirmer depuis sa création, est une institution reconnue qui participe pleinement et activement aux grandes évolutions d'aujourd'hui.

 

En-dehors des sessions, le CFMG joue également un rôle majeur. Le réseau de la concertation constitué par la nouvelle architecture de représentation et de participation et les membres du CFMG, permet en effet de mieux appréhender les préoccupations, les espoirs et les difficultés de tous les militaires de la gendarmerie.

 

Le secrétaire général

Nommé par arrêté ministériel, le secrétaire général du CFMG dépend directement du directeur général de la gendarmerie nationale.

Garant du dialogue interne, le secrétaire général du CFMG s'assure que les instances de concertation (CFMG) et de représentation/participation (IRP) fonctionnent de manière nominale.

Il veille à la mise en œuvre des mécanismes de concertation, de représentation et de participation et à la qualité des relations entre les militaires mandatés et les titulaires de commandement. 

Il assure la connexion entre le CFMG et les instances de représentation locale. Il est en relation permanente avec les conseillers Officiers et Sous-Officiers placés auprès du directeur général.

Il est également conseiller du dialogue social pour la gendarmerie, à ce titre, ilconstitue l'interlocuteur des associations (professionnelles ou de retraités) gravitant autour de la gendarmerie.

 

Les membres du CFMG

Le Conseil est composé de 79 membres tirés au sort parmi les volontaires et prioritairement parmi les représentants des personnels (présidents et vice-présidents des personnels militaires, référents sous-officiers et volontaires, vice-référents, référents officiers, conseillers concertation et vice-conseillers) pour un mandat de quatre ans. Le CFMG se renouvelle par moitié tous les deux ans. Les 79 membres représentent la richesse et la diversité de la gendarmerie : le tirage au sort garantit la représentation statutaire, organique et géographique.

Les membres forment un réseau : ils sont en liaison permanente entre eux ainsi qu'avec le secrétariat général du CFMG, qui est à leur disposition dans le cadre de l'exercice de leurs fonctions.

Acteurs actifs de la concertation dans leur région d'affectation, les membres assistent aux commissions de participation et entretiennent des relations privilégiées avec les nouveaux acteurs de représentation et de participation.

 

 

http://fr.calameo.com/read/002719292e5cc9f784bc0?page=28