"Rançongiciels », s'informer pour mieux se protéger

Depuis un an, dans toute l'Europe, et d'autres régions du monde, on note une recrudescence des « rançongiciels policiers » qui réclament le paiement d'une fausse amende en se faisant passer pour un service de police. Le site http://stopransomware.fr/ vous propose de faire le point sur cette menace et présente des solutions pour vous protéger.

Les rançongiciels, virus informatiques qui bloquent l'ordinateur des victimes et dont les auteurs réclament une rançon, ont pris un essor très important depuis un peu plus d'un an avec différentes variantes reprenant les logos de différents services de police en Europe et d'autres régions du globe, ou bien encore de l'ANSSI - agence nationale pour la sécurité des systèmes d'information, la SACEM ou d'autres organisations connues du public. Dans certains cas, le programme malveillant parvient même à effacer ou chiffrer - et donc rendre inexploitables - les documents personnels de la victime.

La rançon est réclamée ici sous le prétexte d'une amende pour des infractions variées qu'aurait commises la victime et le paiement est réclamé sous forme de tickets de monnaie électronique (en France par le biais de Paysafecard ou Ukash). Il est bien évident qu'aucun service officiel ne bloque directement les ordinateurs des particuliers ou encore moins ne réclame le paiement d'une amende par de tels moyens. Plusieurs enquêtes judiciaires sont ouvertes sur ces faits, en France, dans d'autres pays d'Europe et aux Etats-Unis notamment.

Le site http://stopransomware.fr/, monté à l'initiative d'une association de chercheurs travaillant sur les malveillances informatiques - dont des personnels du pôle judiciaire de la gendarmerie nationale, rassemble des informations sur cette menace, la façon de s'en protéger et donne des conseils sur la façon de nettoyer son ordinateur.

Les conseils apportés sont de deux ordres : il ne faut jamais payer une rançon qui vous est réclamée par de tels virus informatiques - l'ordinateur ne sera jamais débloqué - et il est essentiel de respecter quelques règles simples d'hygiène informatique, notamment de tenir à jour l'ensemble des logiciels qui sont installés dessus.

Grâce à la mobilisation de tous pour partager cette information et mettre en œuvre ces conseils, moins de victimes seront pénalisées et la tâche sera plus difficile pour les fraudeurs.

Actualités


Loading...Loading...Loading...Loading...