Euro 2016 : coup d'envoi pour les 30 000 gendarmes engagés

Dans le cadre de la 15e édition du championnat d'Europe UEFA de football, organisé en France du 10 juin au 10 juillet 2016, pas moins de 30 000 gendarmes des différentes subdivisions d'armes et réservistes seront mobilisés pour garantir la sécurité des supporters et des délégations sportives.

Sur les plaques Bordeaux/Toulouse, Lyon/Saint-Étienne ainsi qu'à Paris, les militaires de la gendarmerie seront déployés pour contribuer à faire de cet événement international un succès. Ainsi :

- 2 500 gendarmes mobiles assureront le maintien de l'ordre public pour faire face à tout type de menace (terrorisme, hooliganisme, manifestations…), notamment aux abords des stades et des fans zones. Onze équipes cynophiles spécialisées dans la détection d'explosifs sur les personnes en mouvement seront également engagées.

- 400 militaires spécialisés seront placés en mission de protection et d'escorte de 12 équipes et de leurs délégations : GIGN, antennes GIGN et techniciens d'escorte d'autorité et de sécurisation de site – en lien avec les Team security liaison officer.

- 25 000 gendarmes départementaux et 1 500 gardes républicains, renforcés par des réservistes opérationnels sécuriseront les camps de base, les principaux axes de communication, les aéroports et les gares. Les moyens aériens de la gendarmerie viendront appuyer les unités au sol dans leurs missions de surveillance et de protection.

- En appui du dispositif, plusieurs unités spécialisées seront engagées comme la Cellule nationale d'appui à la mobilité (Cnamo), la Cellule nationale observation, exploitation, imagerie légale (Cnoeil), la Cellule nationale nucléaire – radiologique – biologique – chimique (C2NRBC) ainsi que le Groupement blindé de la gendarmerie mobile (GBGM).

- La coordination des moyens engagés sera assurée par le Centre de planification et de gestion de crise (CPGC) de la Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN). Des équipes de télécommunication, d'informatique et de logistique soutiennent le dispositif afin d'apporter aux militaires un support matériel et humain.