La Force Observation / Recherche (FOR)

La Force Observation / Recherche (FOR) est spécialisée dans la recherche opérationnelle de renseignement à vocation judiciaire ou administrative et à des fins d'action dans une logique interforces. En cas de crise d'envergure nécessitant l'engagement de l'unité, son rôle est de coordonner les actions d'acquisition et d'analyse d'un renseignement à vocation contre-terroriste.

Son créneau: les affaires les plus sensibles de la Gendarmerie dans le domaine de la lutte contre la criminalité organisée et le terrorisme: lutte contre le trafic de stupéfiants, d'armes, extorsion en bande organisée, enlèvements de personnes, assassinats, séquestration avec violence, attentats contre des biens ou des personnes...
Entité à vocation nationale capable d'apporter un appui opérationnel de pointe dans le renseignement spécialisé, la FOR est engagée au profit des unités de recherche de la Gendarmerie nationale, principalement les Offices centraux et sections de recherche.

Ses missions: recueillir des éléments de preuve pour caractériser les infractions visées, identifier les réseaux criminels, démontrer l'existence d'actes préparatoires...Les  missions de la FOR s'inscrivent dans la durée et la profondeur. Que ce soit au contact des réseaux criminels dans des bars ou des grands hôtels parisiens, en observation longue distance dans des milieux ruraux, en filature derrière une cible ou engagés sur une mission technique pointue, les équipiers, animés d'un esprit chasseur, doivent faire preuve d’initiative, de discernement, tout en s'inscrivant dans une démarche collective. Sur une crise d'ampleur, en métropole ou à l'étranger, l'objectif est de déployer des capteurs humains et techniques au coeur de la crise pour renseigner les équipes d'intervention en temps réel et apporter un renseignement.

Ses moyens: les militaires de la FOR sont, après une sélection rude et une formation poussée, rompus aux techniques d'acquisition du renseignement déjà éprouvées en missions et sans cesse réactualisées: filature, tracking, prise de vue opérationnelle, reconnaissances, intrusion, tir, conduite opérationnelle, droit de la preuve, capteurs, camouflage... Ils disposent de moyens dédiés au renseignement et déploient en collaboration avec les spécialistes techniques du GIGN des équipements hauts de gamme d'investigation spécialisée. La militarité au sein de la FOR se traduit plus par les valeurs que par les tenues de ses personnels. Elle permet de tenir plus longtemps, dans des milieux ou des conditions difficiles, et d'aller plus loin grâce à une rusticité entretenue. La militarité permet enfin une interopérabilité avec les unités interarmées (COS notamment) en cas d'engagement sur des théâtres d'opération extérieure. La restructuration de 2007 a rapproché les capacités d'observation et d'intervention permettant ainsi le déploiement de dispositifs robustes et uniques lors de situations opérationnelles délicates à appréhender: GOFAST, recherche de membres de l'ETA en fuite, extorsion transfrontalière en bande organisée, enlèvement complexe....

Plaçant l'individu au coeur de son dispositif d'acquisition de renseignement, valorisant sa culture civilo-militaire, travaillant en synergie avec les autres forces du GIGN, intégrant de manière optimale des moyens humains et techniques hautement spécialisés, la FOR est un outil opérationnel à haute valeur ajoutée de recherche de renseignement au service du GIGN et de la Gendarmerie.

Actualités


Prise de commandement du général de brigade Ghislain Réty au GIGN

Le général Ghislain Réty s’est vu remettre le commandement...

Les gendarmes du GIGN participent au championnat national de cross country

Treize gendarmes du Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN) ont...

Communiqué de presse du GIGN

Suite à la parution d’articles évoquant une lettre anonyme...