Moyens

Le Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) est doté d’armes et équipements les plus modernes. Ces derniers sont mis en oeuvre par l’ensemble des membres opérationnels mais également et plus particulièrement par la force “appui opérationnel” chez qui on retrouve différentes cellules toutes très spécialisées.

Section “Moyens Spéciaux” :
La section des moyens spéciaux est un “outil extraordinaire” au service du GIGN. Car, de par ses innovations et ses mises en oeuvre de matériels très spéciaux, elle constitue “les yeux et les oreilles” de l’unité. Elle dispose de matériels, allant du mini-robot équipé d’une caméra au mini-drone en passant par des lunettes où s’affichent des informations et des micros de toutes sortes. Elle a en charge 3 missions :
- Acquisition technique du renseignement (détection, observation, écoute, suivi, etc.) ;
- Veille technique ;
- Recherche et développement, innovation.

Cellule “Tirs Spéciaux” :
Avec plus de 60 armes de tir à longue distance identiques, à savoir des fusils Accuracy International AW en 308, 308 sub. et 338, et un pool conséquent de tireurs d’élite, le GIGN dispose d’une très grande capacité de tir à longue distance. Régulièrement, les équipes TE s’entraînent sous toutes les conditions et latitudes, des Alpes à Djibouti.

Cellule “Effraction chaude” :
La cellule effraction est composé d’anciens opérationnels pour la plupart ayant suivi une formation approfondie Nedex. Ils partent en intervention, selon le choix tactique, avec une masse ou un pied de biche. Experts en explosifs, ils sont prêt à tout moment à faire “parler la poudre” en plaçant des charges explosives afin de permettre l’assaut du groupe d’intervention.

Cellule “Cynophile” :
Le GIGN est l’une des rares unités au monde à posséder de réels chiens d’assaut capables d’accomplir des missions opérationnelles, que ce soit sous les explosions, les gazs, à partir d’hélicoptère et d’avion, etc.
Les chiens d’assaut, des bergers belges Malinois, sont rigoureusement sélectionnés à la suite de nombreuses épreuves, créant ainsi une complicité hors norme avec son maître, ce qui fait d’eux de véritables atouts en intervention.

Actualités


Passation de commandement au GIGN

Le colonel Laurent Phélip a pris le commandement du Groupe d'Intervention...

Les gendarmes du GIGN participent au championnat national de cross country

Treize gendarmes du Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN) ont...

Communiqué de presse du GIGN

Suite à la parution d’articles évoquant une lettre anonyme qui...