« Gendarme à perpétuité », de Richard Vepierre : récit d’une vocation

  • Par la lieutenante Floriane Hours
  • Publié le 28 décembre 2022, mis à jour le 03 février 2023
© DR

À 69 ans, Richard Vepierre, capitaine de gendarmerie à la retraite depuis 2005, a récemment sorti son tout premier roman, « Gendarme à perpétuité : pénétrez au cœur de l’enquête ». Fruit de 18 mois d’écriture, « deux hivers », précise-t-il, ce roman autobiographique retrace la vie et la carrière de ce militaire, de ses débuts en unité territoriale à son arrivée en unité de recherches. Marqué par de grandes enquêtes, son parcours est aussi le reflet d’une époque, celle de l’évolution de la gendarmerie. De l’arrivée des premières femmes militaires sur le terrain, aux nouveaux et nombreux outils qui ont révolutionné le travail d’investigation.

Témoigner

Richard Vepierre n’aurait jamais pensé un jour écrire un livre, et pourtant. Après quelques années d’une retraite bien méritée, et après avoir raconté à ses proches les histoires passionnantes du terrain, l’idée lui est soumise : « Mais avec tout ce que tu as vécu, pourquoi tu n’écrirais pas un livre ? » Au départ sceptique, il finit par se lancer, en 2020, soutenu par d'anciens camarades.

Cet ouvrage, Richard Vepierre l’a écrit comme un témoignage, celui d’un gendarme affecté en brigade territoriale, puis en unité de recherches, où il passera la plus grande partie de sa carrière. Un quotidien raconté à travers les grandes affaires qui ont marqué et ont forgé sa carrière. « Je les ai choisies (les enquêtes, NDLR) un peu par rapport à mon parcours, au fil de mes différentes affectations. J’ai aussi voulu montrer l’évolution du gendarme naïf, qui se fait un peu rouler dans la farine, et qui, après, prend un peu de bouteille, et devient plus aguerri. » Des affaires qui, pour certaines, l’ont profondément marqué. En 1996, alors qu’il est enquêteur à la brigade de recherches de Rouen, l’une d’entre elles, particulièrement médiatisée, va le bouleverser. « C’est une affaire criminelle pénible, qui me poursuit depuis 25 ans, et je me suis dit que le livre allait être une façon d’essayer de l’évacuer. »

« Le plus réel, le plus sincère et le plus juste possible »

Au-delà du volet judiciaire, l’histoire racontée dans ce livre est aussi et surtout celle d’une institution, la gendarmerie, et celle d’une époque. Pour la replacer dans son contexte, l’auteur commence son ouvrage par son histoire personnelle, de son enfance en Normandie, dans une famille modeste, à son arrivée en gendarmerie, un peu par hasard. « J’ai vu que je pouvais faire mon service militaire en gendarmerie, alors j’y suis allé. » S'ensuit, entre deux enquêtes, le récit du quotidien d’un gendarme, raconté avec simplicité et franchise. « Ce livre, je le voulais le plus réel, le plus sincère et le plus juste possible », indique-t-il. Une sincérité qui permet à de nombreux gendarmes de se projeter et de se reconnaître dans le parcours de l’auteur.

Au fil des pages et au travers des enquêtes et de la vie de brigade, l’auteur met également en avant les avancées technologiques réalisées par la gendarmerie. « Il y a par exemple l’ADN, mais aussi l’apparition du fichier des empreintes digitales. Avant, on travaillait manuellement sur les empreintes. On regardait tous les points de comparaison. C’était du local. Maintenant, on envoie l’empreinte au fichier central et en un rien de temps, on nous dit si elle connue ou pas. » Des évolutions qui sont aussi sociales, avec l’arrivée, en 1995, pour la première fois de sa carrière, d’une femme gendarme dans son unité.

À travers ce choix d’écriture, c’est aussi toute la réalité du terrain que l’ancien gendarme a voulu mettre en avant. Une sorte d’hommage et d’éloge à une profession devenue au fil du temps une véritable vocation. « C’est quand même une carrière qui m’a donné beaucoup de satisfaction sur le plan humain, sur le plan du travail, des relations que j’ai pu lier avec pas mal de gens. Je pense que c’est une carrière très enrichissante, en tout cas pour moi, ça l’a été. » Un épanouissement qui se retrouve tout au long de cet ouvrage, touchant et profondément humain.

Numéros d'urgence

  • Police - Gendarmerie : 17
  • Pompier : 18
  • Service d'Aide Médicale Urgente (SAMU) : 15
  • Sourds et malentendants : www.urgence114.fr ou 114 par SMS
  • Urgence Europe : 112

Sécurité et écoute

  • Enfance en danger : 119
  • Violences conjugales : 39 19
  • Maltraitance personnes âgées ou en situation de handicap : 39 77