Clarisse Agbégnénou victorieuse au Paris Grand Slam

  • Par la lieutenante Floriane Hours
  • Publié le 05 février 2024
Image d'illustration
© KMSP

Samedi 3 février 2024, au Paris Grand Slam, devant le public de l’Accor Arena, l’adjudante Clarisse Agbégnénou, Sportive de haut niveau de la Défense – gendarmerie (SHND-G), sextuple championne du monde et double championne olympique, à Tokyo, s’est imposée dans sa catégorie (- 63 kg) face à la Croate Katarina Kristo. Son septième titre au tournoi de Paris.

À moins de 6 mois des Jeux Olympiques de Paris, c’est une nouvelle qui rassure ! Samedi 3 février, Clarisse Agbégnénou, la patronne du judo français, en pleine préparation olympique, a montré qu’elle en avait encore sous le capot ! À 31 ans, la Sportive de haut niveau de la Défense – gendarmerie (SHND-G) s’est en effet imposée en finale face à la jeune Croate Katarina Kristo, de 10 ans sa cadette, remportant ainsi son 7e Paris Grand Slam, 10 ans après le premier glané en 2013, et 4 ans après le dernier.

Combat des titans

Pour décrocher cette victoire, Clarisse Agbégnénou a dû puiser au fond d’elle-même. Après un premier combat expédié face à l’Allemande Agatha Schmidt, elle s’est retrouvée confrontée à la pugnacité de la Japonaise Megumi Horikawa, championne du Monde en 2022 (un titre obtenu en l’absence de la judokate française). Une adversaire redoutable dont Clarisse est venue à bout à la fin d’un combat interminable de douze minutes et trente-sept secondes.

Renforcée par cette victoire, Clarisse a ensuite battu, dans le temps officiel imparti, la Cubaine Maylin Del Toro Carvajal. Une respiration avant de retrouver, en demi-finale, une autre adversaire redoutable, le judokate néerlandaise Joanne Van Lieshout, 21 ans seulement, médaillée de bronze aux championnats du Monde de Doha en 2023. En finale, son combat face à la Croate Katarina Kristo a été tout aussi acharné, imposant une concentration extrême à la Française.

Une force physique et mentale

Avec ce 7e sacre au Paris Grand Slam, Clarisse Agbégnénou montre qu’elle n’a rien perdu de son incroyable force physique et mentale. Cette victoire lui permet d’égaler le record de victoires dans le tournoi féminin de Lucie Décosse. Quelques mois après son 6e titre mondial obtenu à Doha, elle confirme ainsi son retour en forme et son statut de favorite pour les Jeux Olympiques de Paris. Une longévité impressionnante, rare à ce niveau, à la hauteur de celle de son homologue masculin, Teddy Riner, qui s’est lui aussi imposé ce week-end à l’Accor Arena.

Avant les J.O. de Paris, dont les épreuves de judo se dérouleront du 27 juillet au 3 août, et qui seront ses derniers, deux autres grands rendez-vous attendent la championne et lui permettront de peaufiner sa préparation : le Grand Slam de Tachkent (Ouzbékistan), début mars, puis, soit les championnats d’Europe, du 25 au 28 avril à Zabregb (Croatie), soit les Mondiaux du 19 au 24 mai à Abu Dhabi (Émirats arabes unis).

Ces contenus peuvent vous intéresser

Numéros d'urgence

  • Police - Gendarmerie : 17
  • Pompier : 18
  • Service d'Aide Médicale Urgente (SAMU) : 15
  • Sourds et malentendants : www.urgence114.fr ou 114 par SMS
  • Urgence Europe : 112

Sécurité et écoute

  • Enfance en danger : 119
  • Violences conjugales : 39 19
  • Maltraitance personnes âgées ou en situation de handicap : 39 77