Clarisse Agbégnénou et Mehdi Frère sur leur lancée !

  • Par Pierre Boulay
  • Publié le 05 mars 2024
Sur la gauche de l'image, un jeune homme portant un débardeur, un short et un brassard avec la mention FREREn court dans la rue. A dtoite de l'image, on aperçoit une jeune judokate en tenue blanche avec une ceinture noire, en train de combattre avec une autre judokate portant une tenue bleue, sur un tapis de judo. En arrière plan, on devine un homme, flouté, prenant une photo des deux sportives
© D.R.

À un peu plus de quatre mois du début des Jeux Olympiques de Paris, l’adjudante Clarisse Agbégnénou, Sportive de haut niveau de la Défense – gendarmerie (SHND-G), et le gendarme de la Garde républicaine Mehdi Frère tiennent la grande forme. Ce week-end, tandis que la première s’est imposée lors du grand Slam de Tachkent, en Ouzbékistan, le second a pris une belle deuxième place sur le semi-marathon de Paris.

Après avoir remporté le Grand Slam de Paris, le 3 février dernier, l’adjudante Clarisse Agbégnénou, Sportive de haut niveau de la défense - gendarmerie (SHND-G), a ajouté une nouvelle victoire à sa collection avec le Grand Slam de Tachkent, capitale de l’Ouzbékistan, samedi 2 mars 2024. Elle confirme ainsi son statut de favorite des prochains Jeux Olympiques (du 27 juillet au 2 août pour le judo), trois ans après sa médaille d’or à Tokyo.
Preuve de sa force mentale et physique, la sextuple championne du Monde a remporté ses trois combats de la journée en prolongation, au-delà des quatre minutes réglementaires, y compris sa finale, disputée face à la Japonaise Momo Tatsukawa. Grâce à ce succès, Clarisse se rapproche des huit têtes de série pour les Jeux Olympiques. On la reverra sur les tatamis au moins une fois avant les J.O., à l’occasion des championnats du Monde à Abou Dhabi (du 19 au 24 mai 2024), où elle tentera de conserver son titre mondial remporté l’an dernier à Doha.

Mehdi Frère prêt pour le marathon de Paris

De son côté, le garde républicain Mehdi Frère a décroché la deuxième place du semi-marathon de Paris, ce dimanche 3 mars 2024, avec un temps de 1h01’15’’, derrière le Kényan Bernard Koech. À 27 ans, le gendarme confirme son excellente forme du moment, après son chrono impressionnant de 2h05’43’’ sur le marathon de Valence, dimanche 3 décembre 2023. De bon augure avant le marathon de Paris, dimanche 7 avril, et celui des Jeux Olympiques, le 10 août prochain.

Ces contenus peuvent vous intéresser

Numéros d'urgence

  • Police - Gendarmerie : 17
  • Pompier : 18
  • Service d'Aide Médicale Urgente (SAMU) : 15
  • Sourds et malentendants : www.urgence114.fr ou 114 par SMS
  • Urgence Europe : 112

Sécurité et écoute

  • Enfance en danger : 119
  • Violences conjugales : 39 19
  • Maltraitance personnes âgées ou en situation de handicap : 39 77