Tour de France 2018 : un événement sous bonne garde

  • Gendarmes départementaux et mobiles, gardes républicains, élèves gendarmes et réservistes assurent la sécurité des coureurs et du public sur toutes les étapes de la course.

    © 
  • En termes d’effectif, la sécurisation des 21 étapes du Tour se traduit par l’engagement global sur le terrain de près de 12 000 gendarmes.

    © 
  • Au-delà de la menace sécuritaire, la sécurité routière est le principal enjeu.

    © 
  • Forts de leur savoir-faire unique et reconnu, les gendarmes de l’escadron motocycliste de la garde républicaine assurent le bon déroulement de la course depuis 1953, y compris en matière de sécurité routière.

    © 
  • Les gendarmes de la garde républicaine assurent l’escorte des coureurs et de la caravane du Tour.

    © 
  • Les gendarmes de la garde républicaine assurent l’escorte des coureurs et de la caravane du Tour.

    © 
  • Les 45 motocyclistes de la garde républicaine sont également chargés d’ouvrir la route pour le passage de caravane du Tour et celui des coureurs.

    © 
  • Particularité de cette édition, les motocyclistes de la garde républicaine, surnommés « les anges bleus » de la course, ont dû changer de machine pour affronter les fameux pavés du Nord, à l’occasion de la 9e étape entre Arras et Roubaix.

    © 
  • Particularité de cette édition, les motocyclistes de la garde républicaine, surnommés « les anges bleus » de la course, ont dû changer de machine pour affronter les fameux pavés du Nord, à l’occasion de la 9e étape entre Arras et Roubaix.

    © 
  • Particularité de cette édition, les motocyclistes de la garde républicaine, surnommés « les anges bleus » de la course, ont dû changer de machine pour affronter les fameux pavés du Nord, à l’occasion de la 9e étape entre Arras et Roubaix.

    © 
  • Chaque année, les véhicules de la gendarmerie diffusent aux millions de spectateurs présents sur le parcours des consignes et des messages de prudence afin qu’ils adoptent les bons comportements lors du passage de la caravane et des coureurs.

    © 
  • Chaque année, les véhicules de la gendarmerie diffusent aux millions de spectateurs présents sur le parcours des consignes et des messages de prudence afin qu’ils adoptent les bons comportements lors du passage de la caravane et des coureurs.

    © 
  • Douze militaires, officier, sous-officiers, gendarme adjoint volontaire et militaire du corps de soutien, constituent le détachement gendarmerie de la caravane de cette édition 2018.

    © 
  • Créée en 2014, l’opération « Témoins de sécurité » est organisée chaque jour dans une commune traversée par le Tour, soit dix-huit communes labélisées dans quatorze départements. Animée par une équipe de gendarmes spécialisés dans la prévention, elle a pour objectif de sensibiliser les spectateurs aux bons comportements à adopter lors du passage de la caravane publicitaire et des coureurs.

    © 
  • L’objectif de l’opération « Témoins de sécurité » est de permettre aux petits comme aux grands de participer sans risque à cette grande fête populaire.

    © 
  • Gendarmes départementaux et mobiles, gardes républicains, élèves gendarmes et réservistes assurent la sécurité des coureurs et du public sur toutes les étapes de la course.

    © 
  • En termes d’effectif, la sécurisation des 21 étapes du Tour se traduit par l’engagement global sur le terrain de près de 12 000 gendarmes.

    © 
  • Au-delà de la menace sécuritaire, la sécurité routière est le principal enjeu.

    © 
  • Forts de leur savoir-faire unique et reconnu, les gendarmes de l’escadron motocycliste de la garde républicaine assurent le bon déroulement de la course depuis 1953, y compris en matière de sécurité routière.

    © 
  • Les gendarmes de la garde républicaine assurent l’escorte des coureurs et de la caravane du Tour.

    © 
  • Les gendarmes de la garde républicaine assurent l’escorte des coureurs et de la caravane du Tour.

    © 
  • Les 45 motocyclistes de la garde républicaine sont également chargés d’ouvrir la route pour le passage de caravane du Tour et celui des coureurs.

    © 
  • Particularité de cette édition, les motocyclistes de la garde républicaine, surnommés « les anges bleus » de la course, ont dû changer de machine pour affronter les fameux pavés du Nord, à l’occasion de la 9e étape entre Arras et Roubaix.

    © 
  • Particularité de cette édition, les motocyclistes de la garde républicaine, surnommés « les anges bleus » de la course, ont dû changer de machine pour affronter les fameux pavés du Nord, à l’occasion de la 9e étape entre Arras et Roubaix.

    © 
  • Particularité de cette édition, les motocyclistes de la garde républicaine, surnommés « les anges bleus » de la course, ont dû changer de machine pour affronter les fameux pavés du Nord, à l’occasion de la 9e étape entre Arras et Roubaix.

    © 
  • Chaque année, les véhicules de la gendarmerie diffusent aux millions de spectateurs présents sur le parcours des consignes et des messages de prudence afin qu’ils adoptent les bons comportements lors du passage de la caravane et des coureurs.

    © 
  • Chaque année, les véhicules de la gendarmerie diffusent aux millions de spectateurs présents sur le parcours des consignes et des messages de prudence afin qu’ils adoptent les bons comportements lors du passage de la caravane et des coureurs.

    © 
  • Douze militaires, officier, sous-officiers, gendarme adjoint volontaire et militaire du corps de soutien, constituent le détachement gendarmerie de la caravane de cette édition 2018.

    © 
  • Créée en 2014, l’opération « Témoins de sécurité » est organisée chaque jour dans une commune traversée par le Tour, soit dix-huit communes labélisées dans quatorze départements. Animée par une équipe de gendarmes spécialisés dans la prévention, elle a pour objectif de sensibiliser les spectateurs aux bons comportements à adopter lors du passage de la caravane publicitaire et des coureurs.

    © 
  • L’objectif de l’opération « Témoins de sécurité » est de permettre aux petits comme aux grands de participer sans risque à cette grande fête populaire.

    © 
© MAJ - F.Balsamo -

 La 105e édition du Tour de France mobilise, en trois semaines, un total de près de 12 000 gendarmes sur l’ensemble du territoire. Cette année encore, la vigilance est de mise.

 Depuis le 7 juillet, les gendarmes s’investissent pour garantir la sécurité des millions de spectateurs présents sur le bord des routes ainsi que celle des coureurs.