Notre Dame des Landes : bilan de la première journée d’évacuation

  • Dès 3 heures ce matin, 25 escadrons de gendarmerie mobile ont pris possession des axes menant aux zones occupées illégalement.

    © Sirpa Gend - BRC Florian Garcia
  • De nombreux obstacles ont été mis en place sur les routes par les occupants.

    © Sirpa Gend - BRC Florian Garcia
  • © Gendarmerie
  • © MI Dicom - ADC F. Pellier
  • Des pelotons VBRG du groupement blindé de gendarmerie mobile de Satory sont engagés sur les opérations d’évacuation.

    © MI Dicom - ADC F. Pellier
  • La «Tour du lama fâché », vigie installée au cœur du dispositif par les occupants de la zone.

    © Sirpa Gend - BRC Florian Garcia
  • © Gendarmerie
  • Les gendarmes mobiles ont accompagné les huissiers procédant aux expulsions, dès 6 heures du matin.

    © Gendarmerie
  • © Gendarmerie
  • © Gendarmerie
  • Les gendarmes ont essuyé des jets de projectiles, notamment de cocktail molotov, lors de leur progression.

    © Gendarmerie
  • © Gendarmerie
  • © Gendarmerie
  • Deux hommes et une femme occupaient la vigie, surnommée « Tour du Lama fâché »

    © Gendarmerie
  • Ils en ont été évacués par les gendarmes de la Cnamo (cellule nationale d’aide à la mobilité, du groupement blindé de gendarmerie mobile).

    © Gendarmerie
  • Comme les autres squats et abris de fortune, la tour du lama fâchée a été détruite.

    © Gendarmerie
  • Dès 3 heures ce matin, 25 escadrons de gendarmerie mobile ont pris possession des axes menant aux zones occupées illégalement.

    © Sirpa Gend - BRC Florian Garcia
  • De nombreux obstacles ont été mis en place sur les routes par les occupants.

    © Sirpa Gend - BRC Florian Garcia
  • © Gendarmerie
  • © MI Dicom - ADC F. Pellier
  • Des pelotons VBRG du groupement blindé de gendarmerie mobile de Satory sont engagés sur les opérations d’évacuation.

    © MI Dicom - ADC F. Pellier
  • La «Tour du lama fâché », vigie installée au cœur du dispositif par les occupants de la zone.

    © Sirpa Gend - BRC Florian Garcia
  • © Gendarmerie
  • Les gendarmes mobiles ont accompagné les huissiers procédant aux expulsions, dès 6 heures du matin.

    © Gendarmerie
  • © Gendarmerie
  • © Gendarmerie
  • Les gendarmes ont essuyé des jets de projectiles, notamment de cocktail molotov, lors de leur progression.

    © Gendarmerie
  • © Gendarmerie
  • © Gendarmerie
  • Deux hommes et une femme occupaient la vigie, surnommée « Tour du Lama fâché »

    © Gendarmerie
  • Ils en ont été évacués par les gendarmes de la Cnamo (cellule nationale d’aide à la mobilité, du groupement blindé de gendarmerie mobile).

    © Gendarmerie
  • Comme les autres squats et abris de fortune, la tour du lama fâchée a été détruite.

    © Gendarmerie

Près de 2 500 gendarmes mobiles et départementaux, appuyés par des moyens spéciaux, sont intervenus toute la journée sur le site de Notre-Dame-des-Landes, afin d’accompagner la manœuvre d’évacuation des occupants illégaux. Quatorze sites ont été évacués et, pour partie, démontés.

L’opération, commencée ce matin à l’aube et visant à mettre fin à l’occupation illégale du site de Notre-Dame-des-Landes, a vu l’évacuation de quatorze sites. Les structures ont été démantelées ou sont sur le point de l’être, comme la tour du « Lama fâché », le lieu-dit des « Cent noms », où 22 personnes ont été évacuées en sécurité des toits où elles s’étaient retranchées, ou encore celui de « La chèvrerie », où une cinquantaine d’individus s’étaient regroupés.

Les gendarmes ont rencontré une résistance relativement importante de la part des occupants illégaux, estimés à 160. Ils ont notamment dû employer des véhicules blindés munis d’une lame pour dégager les nombreuses barricades, la plupart enflammées, qui obstruaient la route.

Sept personnes ont été interpellées sur le site au cours de la journée. L’opération reprendra demain matin, selon le même mode opératoire.