Mort de Jean-Paul Belmondo : l’hommage de la Nation

  • FAB_6142.JPG
    © GARDE REPUBLICAINE / F.BOURDEAU
  • GARDE REPUBLICAINE / F.BOURDEAU
    © 
  • FAB_6174.JPG
    © GARDE REPUBLICAINE / F.BOURDEAU
  • FAB_6196.JPG
    © GARDE REPUBLICAINE / F.BOURDEAU
  • FAB_6198.JPG
    © GARDE REPUBLICAINE / F.BOURDEAU
  • FAB_6204.JPG
    © GARDE REPUBLICAINE / F.BOURDEAU
  • FAB_6142.JPG
    © GARDE REPUBLICAINE / F.BOURDEAU
  • GARDE REPUBLICAINE / F.BOURDEAU
    © 
  • FAB_6174.JPG
    © GARDE REPUBLICAINE / F.BOURDEAU
  • FAB_6196.JPG
    © GARDE REPUBLICAINE / F.BOURDEAU
  • FAB_6198.JPG
    © GARDE REPUBLICAINE / F.BOURDEAU
  • FAB_6204.JPG
    © GARDE REPUBLICAINE / F.BOURDEAU

Décédé ce lundi 6 septembre, à l’âge de 88 ans, Jean-Paul Belmondo a reçu aujourd’hui un hommage national à l’hôtel des Invalides, en présence du président de la République. Dans son éloge funèbre, Emmanuel Macron a salué « un héros aux mille visages dont la carrière charrie mille vies. »
L’acteur, notamment connu pour ses rôles de policiers dans des films au succès populaire, a également participé à la renommée de la gendarmerie. Dans le long-métrage « Peur sur la ville » sorti en 1975,  le « Magnifique » s’est retrouvé suspendu à l’Alouette III, l’hélicoptère mythique des forces aériennes de la gendarmerie nationale. Durant cette séquence au-dessus de Paris, le GIGN avait accompagné l’acteur renommé notamment pour ses cascades.