Mesures de sécurité et lutte contre l'immigration irrégulière à Mayotte

  • Barrage au rond point du Four à chaux sur Petite Terre qui empêche l'accès à la barge menant à Grande Terre. Ce barrage génère des tensions le matin entre 6h00 et 07h30 et le soir entre 17h00 et 18h30 lorsque les gens se rendent sur Grande Terre pour travailler et lorsqu'elles en reviennent.

    © D.R.
  • Présence d'une patrouille de la BTA de Pamandzi en prévention de tout trouble à l'ordre public au Barrage du rond point du Four à chaux sur Petite Terre .

    © D.R.
  • L'EGM 14/5 de Bourg Saint Andéol est déployé en alerte Serval sur Mayotte depuis le 15 mars. Parmi ses missions la Lutte contre l'immigration irrégulière (LIIR).

     

    © D.R.
  • Le 21 mars au matin, la mission LIIR avait lieu sur le champ de Ylang-Ylang à la recherche de travailleurs clandestins. Résultat : 11 étrangers en situation irrégulière (ESI). Un bus réquisitionné leur permet de transporter les ESI jusqu'au CRA de Pamandzi.

    © D.R.
  • La SAG de Pamandzi en mission de reconnaissance afin de renseigner en temps réel sur l'évolution des barrages mis en place par les manifestants.

    © D.R.
  • Le gouvernement comorien ayant décidé d'interdire la réintroduction de ses ressortissants sur son territoire, un bateau transportant 96 ESI ayant fait l'objet d'une mesure d'éloignement de Mayotte, a donc fait retour le 22 mars au niveau du quai Balou, commune de Dzaoudzi sur Petite Terre.

    © D.R.
  • Un peloton de gendarmes mobiles de l'EGM 16/7 de Baccarat a été engagé en appui de la Police aux frontières (Paf) pour recueillir les ESI depuis le bateau et les escorter jusqu'au centre de tri sanitaire de la Paf, annexe de l'hôpital de Petite Terre, avant qu'ils ne soient redirigés vers un centre de rétention qui sera décidé par le préfet, le centre de rétention administrative étant complet.

     

    © D.R.
  • Barrage au rond point du Four à chaux sur Petite Terre qui empêche l'accès à la barge menant à Grande Terre. Ce barrage génère des tensions le matin entre 6h00 et 07h30 et le soir entre 17h00 et 18h30 lorsque les gens se rendent sur Grande Terre pour travailler et lorsqu'elles en reviennent.

    © D.R.
  • Présence d'une patrouille de la BTA de Pamandzi en prévention de tout trouble à l'ordre public au Barrage du rond point du Four à chaux sur Petite Terre .

    © D.R.
  • L'EGM 14/5 de Bourg Saint Andéol est déployé en alerte Serval sur Mayotte depuis le 15 mars. Parmi ses missions la Lutte contre l'immigration irrégulière (LIIR).

     

    © D.R.
  • Le 21 mars au matin, la mission LIIR avait lieu sur le champ de Ylang-Ylang à la recherche de travailleurs clandestins. Résultat : 11 étrangers en situation irrégulière (ESI). Un bus réquisitionné leur permet de transporter les ESI jusqu'au CRA de Pamandzi.

    © D.R.
  • La SAG de Pamandzi en mission de reconnaissance afin de renseigner en temps réel sur l'évolution des barrages mis en place par les manifestants.

    © D.R.
  • Le gouvernement comorien ayant décidé d'interdire la réintroduction de ses ressortissants sur son territoire, un bateau transportant 96 ESI ayant fait l'objet d'une mesure d'éloignement de Mayotte, a donc fait retour le 22 mars au niveau du quai Balou, commune de Dzaoudzi sur Petite Terre.

    © D.R.
  • Un peloton de gendarmes mobiles de l'EGM 16/7 de Baccarat a été engagé en appui de la Police aux frontières (Paf) pour recueillir les ESI depuis le bateau et les escorter jusqu'au centre de tri sanitaire de la Paf, annexe de l'hôpital de Petite Terre, avant qu'ils ne soient redirigés vers un centre de rétention qui sera décidé par le préfet, le centre de rétention administrative étant complet.

     

    © D.R.

La gendarmerie met en place des dispositifs de sécurisation et conduit des opérations de Lutte contre l'immigration irrégulière à Mayotte.