Le PSIG de Châlons-en-Champagne en formation avec l’armée de Terre

  • _SYL2866.jpg
    © Sylvain Coïc - CABCOM RGCA
  • _NZ63117.jpg
    © Sylvain Coïc - CABCOM RGCA
  • _SYL3070.jpg
    © Sylvain Coïc - CABCOM RGCA
  • _NZ63072.jpg
    © Sylvain Coïc - CABCOM RGCA
  • _NZ63131.jpg
    © Sylvain Coïc - CABCOM RGCA
  • _SYL3134.jpg
    © Sylvain Coïc - CABCOM RGCA
  • _NZ63140.jpg
    © Sylvain Coïc - CABCOM RGCA
  • _SYL3105.jpg
    © Sylvain Coïc - CABCOM RGCA
  • _SYL2904.jpg
    © Sylvain Coïc - CABCOM RGCA
  • _NZ63094.jpg
    © Sylvain Coïc - CABCOM RGCA
  • _SYL2866.jpg
    © Sylvain Coïc - CABCOM RGCA
  • _NZ63117.jpg
    © Sylvain Coïc - CABCOM RGCA
  • _SYL3070.jpg
    © Sylvain Coïc - CABCOM RGCA
  • _NZ63072.jpg
    © Sylvain Coïc - CABCOM RGCA
  • _NZ63131.jpg
    © Sylvain Coïc - CABCOM RGCA
  • _SYL3134.jpg
    © Sylvain Coïc - CABCOM RGCA
  • _NZ63140.jpg
    © Sylvain Coïc - CABCOM RGCA
  • _SYL3105.jpg
    © Sylvain Coïc - CABCOM RGCA
  • _SYL2904.jpg
    © Sylvain Coïc - CABCOM RGCA
  • _NZ63094.jpg
    © Sylvain Coïc - CABCOM RGCA

Du 14 au 16 décembre 2021, les gendarmes du Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) de Châlons-en-Champagne ont participé une formation organisée en partenariat avec l’armée de Terre, au Centre d’appui et de préparation au combat interarmes (CAPCIA), du 51e régiment régiment d’infanterie de Mourmelon-le-Grand. Si l’équipe « Prépa Ops » du CAPCIA reçoit habituellement des militaires dans le cadre d’un stage Pack Vital avant un départ en opération, il s’agissait cette fois-ci d’une formation particulière pour les PSIG. Celle à la manœuvre sous le feu. Durant cette formation, un travail sur les fondamentaux du tir a été réalisé sur l’un des champs de tir du camp de Moronvilliers, ainsi que plusieurs exercices visant à exercer les militaires du PSIG à la progression, à l’observation et aux actes réflexes en cas de contact avec un adversaire.

Dans un second temps, sur le village de combat situé sur le camp de Mourmelon, une manœuvre, incluant plusieurs scénarios de difficultés croissantes, a permis aux gendarmes de faire face à un ou plusieurs tireurs lourdement armés.

L’expertise des formateurs du CAPCIA, adaptée aux engagements actuels et futurs auxquels se prépare l’armée de Terre, a été bénéfique pour les gendarmes tant au niveau du travail individuel que de la cohésion de leur groupe.