Guadeloupe : de nombreux moyens engagés pour garantir la protection de la population

  • DSC_2898.jpg
    © 
  • DSC_2888.jpg
    © 
  • © GGD91 - GND G.LECLERCQ
  • © GGD91 - GND G.LECLERCQ
  • © GGD91 - GND G.LECLERCQ
  • © GGD91 - GND G.LECLERCQ
  • © GGD91 - GND G.LECLERCQ
  • © GGD91 - GND G.LECLERCQ
  • © GGD91 - GND G.LECLERCQ
  • DSC_2898.jpg
    © 
  • DSC_2888.jpg
    © 
  • © GGD91 - GND G.LECLERCQ
  • © GGD91 - GND G.LECLERCQ
  • © GGD91 - GND G.LECLERCQ
  • © GGD91 - GND G.LECLERCQ
  • © GGD91 - GND G.LECLERCQ
  • © GGD91 - GND G.LECLERCQ
  • © GGD91 - GND G.LECLERCQ

Face au mouvement de grève générale qui touche la Guadeloupe depuis désormais deux semaines, le Commandement de la gendarmerie (COMGEND) engage de nombreux moyens humains, comprenant l’ensemble de ses forces, renforcé en début de semaine dernière par deux escadrons de gendarmerie mobile supplémentaires.

Afin de rétablir la liberté de circulation et d’assurer la sécurité de la population guadeloupéenne sur l’île, les militaires ont reçu pour mission le dégagement des axes routiers.

L’ensemble des forces est coordonné par un Poste de commandement (PC) de crise, placé sous le commandement du COMGEND. Il rassemble le Groupement tactique de gendarmerie (GTG) en charge des forces mobiles ainsi que des membres du Centre national des opérations (CNO), projetés spécialement afin d’organiser la planification et d’assurer la logistique de l’opération.