Champagne : les gendarmes veillent au grain

  • IMG_0415.jpg
    © 
  • _MG_7096.jpg
    © 
  • _MG_7031.jpg
    © 
  • _MG_7029.jpg
    © 
  • _MG_7023.jpg
    © 
  • _MG_7008.jpg
    © 
  • IMG_0415.jpg
    © 
  • _MG_7096.jpg
    © 
  • _MG_7031.jpg
    © 
  • _MG_7029.jpg
    © 
  • _MG_7023.jpg
    © 
  • _MG_7008.jpg
    © 

Les vendanges dans le vignoble champenois ont débuté le 12 septembre et se terminent ce week-end. Comme chaque année, la gendarmerie se mobilise fortement afin de contribuer activement au bon déroulement de ces vendanges en contrôlant notamment les secteurs viticoles et les axes routiers qui les desservent et interdire, dans la profondeur du dispositif, une recrudescence des atteintes aux biens. 

En effet, l'afflux de travailleurs saisonniers est estimé à 120 000 personnes et nécessite une forte implication des unités. Les gendarmes de la compagnie de gendarmerie départementale d’Epernay ont été renforcés pour ces missions par deux escouades de cavaliers de la Garde républicaine, soit douze cavaliers et leurs montures,  plus adaptés à un service de patrouilles en dehors des routes et chemins carrossables. Le cheval permet d'une part d'effectuer des déplacements rapides et discrets dans les vignes sans qu'il soit possible de déterminer leur destination, d'autre part de  bénéficiant d'un point de vue élevé qui facilite la détection des personnes et des véhicules. 

Des gendarmes mobiles des escadrons 31/7 de Reims et 33/7 de Vouziers ont également été mobilisés au profit des compagnies d’Epernay et de Reims. Enfin, les réservistes du Groupement de gendarmerie départementale de la Marne ont également été sollicités.