Tempête Alex : la gendarmerie mobilise tous ses moyens dans les Alpes-Maritimes

  • Depuis maintenant six jours, près de 500 gendarmes départementaux, mobiles et réservistes des Alpes-Maritimes (06), renforcés par des unités voisines voire nationales, sont pleinement engagés dans l’arrière-pays niçois pour aider la population et sécuriser les villages, après les ravages causés par la tempête Alex.

    © GND F. Garcia
  • Quatre hélicoptères des Forces aériennes de la gendarmerie (FAG) sont déployés dans les Alpes-Maritimes depuis samedi 3 octobre.

    © GND F. Garcia
  • Certaines des voilures tournantes des FAG sont équipées d'un pod SC2, un outil de cartographie de crise qui permet d’intégrer toutes modifications environnementales, qu’elles soient d’origine naturelle comme ici, ou humaine, à l’instar des ZAD.

    © Gendarmerie nationale
  • Les hélicoptères sont vitaux pour acheminer toutes les ressources, aussi bien humaines que matérielles, et bien sûr, alimentaires.

    © Gendarmerie nationale
  • Le relief montagneux rend les conditions d'accès particulièrement difficiles, même pour les hélicoptères. Les pilotes des Forces aériennes de gendarmerie (FAG) montrent ici leur incroyable savoir-faire.

    © Gendarmerie nationale
  • Un EC145 des forces aériennes de gendarmerie redécolle, après avoir déposé une équipe du peloton de gendarmerie de haute montagne de Saint-Sauveur-sur-Tinée. 

    © Gendarmerie nationale
  • 29 militaires du peloton de gendarmerie de haute montagne de Saint-Sauveur-sur-Tinée, équipés de 4x4 et d’un quad, sont déployés dans le département.

    © Gendarmerie nationale
  • Plusieurs militaires de la brigade nautique d'Antibes sont engagés dans les deux vallées les plus touchées, notamment pour faire de la reconnaissance, comme ici dans la rivière.

    © Gendarmerie nationale
  • D'autres renforts continuent d'affluer, notamment des équipes cynophiles, spécialisées dans la recherche de personnes disparues.

    © GND F. Garcia
  • Parmi les 500 militaires mobilisés, plusieurs d'entre eux sont issus d'escadrons de gendarmerie mobile.

    © GND F. Garcia
  • L'adjudant David, qui a sauvé 17 personnes pendant la tempête, continue sa mission.

    © GND F. Garcia
  • © Gendarmerie nationale
  • Depuis maintenant six jours, près de 500 gendarmes départementaux, mobiles et réservistes des Alpes-Maritimes (06), renforcés par des unités voisines voire nationales, sont pleinement engagés dans l’arrière-pays niçois pour aider la population et sécuriser les villages, après les ravages causés par la tempête Alex.

    © GND F. Garcia
  • Quatre hélicoptères des Forces aériennes de la gendarmerie (FAG) sont déployés dans les Alpes-Maritimes depuis samedi 3 octobre.

    © GND F. Garcia
  • Certaines des voilures tournantes des FAG sont équipées d'un pod SC2, un outil de cartographie de crise qui permet d’intégrer toutes modifications environnementales, qu’elles soient d’origine naturelle comme ici, ou humaine, à l’instar des ZAD.

    © Gendarmerie nationale
  • Les hélicoptères sont vitaux pour acheminer toutes les ressources, aussi bien humaines que matérielles, et bien sûr, alimentaires.

    © Gendarmerie nationale
  • Le relief montagneux rend les conditions d'accès particulièrement difficiles, même pour les hélicoptères. Les pilotes des Forces aériennes de gendarmerie (FAG) montrent ici leur incroyable savoir-faire.

    © Gendarmerie nationale
  • Un EC145 des forces aériennes de gendarmerie redécolle, après avoir déposé une équipe du peloton de gendarmerie de haute montagne de Saint-Sauveur-sur-Tinée. 

    © Gendarmerie nationale
  • 29 militaires du peloton de gendarmerie de haute montagne de Saint-Sauveur-sur-Tinée, équipés de 4x4 et d’un quad, sont déployés dans le département.

    © Gendarmerie nationale
  • Plusieurs militaires de la brigade nautique d'Antibes sont engagés dans les deux vallées les plus touchées, notamment pour faire de la reconnaissance, comme ici dans la rivière.

    © Gendarmerie nationale
  • D'autres renforts continuent d'affluer, notamment des équipes cynophiles, spécialisées dans la recherche de personnes disparues.

    © GND F. Garcia
  • Parmi les 500 militaires mobilisés, plusieurs d'entre eux sont issus d'escadrons de gendarmerie mobile.

    © GND F. Garcia
  • L'adjudant David, qui a sauvé 17 personnes pendant la tempête, continue sa mission.

    © GND F. Garcia
  • © Gendarmerie nationale

Depuis maintenant six jours, près de 500 gendarmes départementaux, mobiles et réservistes des Alpes-Maritimes (06), renforcés par des unités voisines voire nationales, sont pleinement engagés dans l’arrière-pays niçois pour aider la population et sécuriser les villages, après les ravages causés par la tempête Alex. Dans cette région très montagneuse, les violentes intempéries ont rendu l’accès à certains hameaux très difficile, voire impossible autrement que par les airs.

D’où l’engagement de moyens spéciaux, à commencer par quatre hélicoptères des forces aériennes de la gendarmerie, permettant notamment le déploiement d’un Pod SC2, un outil de cartographie de crise qui permet d’intégrer toutes modifications environnementales, qu’elles soient d’origine naturelle comme ici, ou humaine, à l’instar des ZAD. 29 militaires du peloton de gendarmerie de haute montagne de Saint-Sauveur-sur-Tinée, équipés de 4x4 et d’un quad, ainsi que les militaires de la brigade nautique d’Antibes, sont également engagés dans les deux vallées les plus touchées.

Le bilan des intempéries fait désormais état de cinq morts et sept disparus. 55 communes sont considérées en état de catastrophe naturelle.