Le capitaine François PAOLI

Né à Pianello (Corse) le 26 décembre 1842, François Paoli est incorporé dans le 5eme régiment de hussards en 1858, avec lequel il participe à la campagne d'Italie. Brigadier en 1862, il est rendu à la vie civile l'année suivante.

Il entre en gendarmerie en 1865 et intègre la Garde de Paris. Maréchal des logis en 1871, il se bat contre les Prussiens puis dans l'armée de Versailles. Promu maréchal des logis-chef en septembre 1871, il rejoint la compagnie de la Sarthe, puis la légion de gendarmerie mobile en 1874. Sous-lieutenant en 1877 à la compagnie du Finistère puis à celle du Gard, il sert à la Garde républicaine en 1882. Capitaine en 1886, il est affecté à Avignon, puis à Sceaux à compter de 1888, avant d'être admis à la retraite en 1895.

François Paoli est retraité depuis près de vingt ans quand éclate la Première Guerre mondiale. Âgé de soixante-douze ans, il se porte volontaire pour reprendre du service le 2 août 1914. Rappelé à la tête de l'arrondissement d'Hazebrouck, où il fait face aux incursions allemandes, il est finalement rayé des cadres le 21 septembre 1916.

Il est cependant davantage connu pour son action mutualiste. En 1888, il fonde la « Caisse Nationale du Gendarme ». Cette société de secours mutuels a pour but d'accorder des subventions annuelles aux veuves et aux orphelins des souscripteurs, mais aussi de soutenir ces derniers et leurs familles à l'occasion des naissances, maladies, infirmités, vieillesse et décès. Le capitaine Paoli publie des recueils de poèmes dont les ventes servent à financer cette œuvre d'entraide. Son action est d'ailleurs saluée à de nombreuses reprises. Médaillé de la Mutualité, lauréat de la société d'encouragement à la Mutualité et de celle d'encouragement au Bien, il reçoit la grande médaille du musée social et est inscrit au tableau d'honneur des bienfaiteurs de l'armée française.

Officier de la Légion d'honneur, officier des palmes académiques, François Paoli s'éteint le 30 mars 1923, laissant derrière lui une œuvre mutualiste qui perdure jusqu'à nos jours.

Sources : Garde républicaine

Crédits photo : Garde républicaine

Actualités


L'Orchestre et le Choeur de l'Armée française

Soirée musicale de l'Orchestre et du Chœur de l'Armée française...

Concert du Chœur de l'Armée française le 31 janvier 2020, La Londe-les-Maures (83250)

Concert le 31 janvier 2020 à La Londes-Les-Maures (83250) du Chœur...

Concert musique de la Garde républicaine à Sin le Noble le 26 janvier 2020.

La Musique de la Garde républicaine sera présente à Sin Lenoble...