Dominantes d’emploi : la phase de spécialisation a commencé début mars pour la promotion colonel Beltrame

 

Le 22 février dernier, les officiers-élèves ont eu le choix entre quatre dominantes d’emploi pour poursuivre leur formation.

C’est entre la sécurité routière, le maintien de l’ordre-défense, la sécurité publique générale et la police judiciaire-renseignement que les 128 officiers-élèves se sont répartis et seront formés jusqu’à leur départ de l’EOGN. Ce temps de spécialisation leur permet au cours de nombreux stages et mises en situation d’être préparés à leur premier emploi au 1er août prochain.

 

Dominante police judiciaire – renseignement

 

La dominante police judiciaire-renseignement, forme les officiers qui serviront en sections et brigades de recherches. Leurs premières semaines de stage se sont déroulées au Centre national de formation de police judiciaire (CNFPJ) à Rosny-sous-Bois, durant lesquelles ils ont appris en enquêtant.

Le fil rouge de la formation, une enquête judiciaire, les a fait aborder diverses thématiques comme les techniques de recueil de renseignement, l'observation, la surveillance, les techniques d'audition, le témoignage devant une Cour d’assises ainsi que le rôle du Directeur d'enquête (DE) et du Directeur opérationnel (DO).

S’en est suivie une semaine dédiée au renseignement puis à la découverte Pôle judiciaire de la gendarmerie nationale (PJGN) à Pontoise où ils ont pu échanger avec les experts de l’Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) en matière de techniques d’investigations à appliquer sur les scènes de crimes.

  

 

Dominante maintien de l’ordre – défense

Les officiers-élèves de la dominante maintien de l’ordre-défense se sont, quant à eux, rendus au Centre national d’entraînement des forces de gendarmerie (CNEFG) à Saint-Astier.

Mis en situation de maintien de l’ordre à de multiples reprises, ils ont appris à gérer un peloton ou un escadron sur le triptyque paix – crise - guerre. Appuyés par plusieurs escadrons de gendarmerie mobile venus en renfort pour la formation, ils ont également travaillé sur des interventions de type Opérations extérieures (OPEX), avec l’appui des véhicules blindés de la gendarmerie (VBG).

Ce stage de 4 semaines à Saint-Astier a également mis à l’épreuve leurs capacités physiques en renforçant leur aguerrissement sur la fameuse tour TITI (Tour d’instruction aux techniques d’intervention) et sur les différents parcours que propose le centre.

 

Dominante sécurité routière

La dominante sécurité routière forme principalement les futurs commandants de peloton motorisé (PMO) et de peloton d’autoroute (PA) au Centre national de formation à la sécurité routière (CNFSR) à Fontainebleau. Dissociée depuis cette année, la formation des officiers-élèves est plus adaptée à leur futures responsabilités.

Ainsi, les futurs commandants de PMO ont une formation motocycliste poussée leur permettant de piloter en toutes circonstances. Ils se sont soumis à des tests sur route, circuit et sur le fameux polygone du centre de Fontainebleau.

Les futurs commandants de PA sont, quant à eux, spécialisés sur l’aspect procédural de leur métier. Ils ont donc suivi plusieurs formations sur les différents types de fraudes administratives comme la fraude des titres de transports.

La formation a été complétée par des visites de nombreuses entités administratives comme l’ANTAI (Agence nationale de traitement automatisé des infractions) et le CACIR (Centre automatisé de constatations des infractions routières) à Rennes.

 

Dominante sécurité publique générale

Enfin, les officiers-élèves ayant choisi la dominante sécurité publique générale sont formés au sein de l’unité pédagogique de l’École. Reproduisant les conditions d’accueil d’une brigade et de toutes les ressources présentes sur le terrain, les officiers-élèves ont été mis en situation lors de nombreux exercices à taille réelle au cours desquels ils ont appris à gérer des interventions avec les différents acteurs qu’ils côtoieront une fois en poste.

Outre les mises en situation de recherche de personne, gestion d’une interpellation, ou encore gestion de cambriolage ou vol à la roulotte, la formation a été complétée par des modules relatifs au management en situation de crise et au management des relations interpersonnelles. Ces enseignements les prépare à affronter des situations humainement difficiles en leur permettant de développer leurs compétences relationnelles et communicationnelles.

Dans leurs futures fonctions, les officiers seront amenés à intervenir sur des événements qui nécessiteront de gérer des situations traumatiques en interne comme en externe. Le but étant dès lors de les aider à construire un accompagnement individualisé en fonction des besoins de leurs personnels et des victimes.

 

La phase théorique et de mises en situation touchant à sa fin, les officiers-élèves rejoindront leurs lieux de stage dès le 13 mai prochain pour 3 semaines.

Actualités


Stage d’initiation au commandement !

Avant de partir en permissions estivales, les élèves-officiers de...

Défilé du 14 juillet

Les élèves-officiers de la promotion " Général de division...

Cérémonie de fin de scolarité de la 126e promotion et baptême de la 127e promotion

Bon vent à la promotion de la Légion d'honneur et place à...