Secours en montagne

La sélection et la formation des officiers (OG) et des sous-officiers de gendarmerie (SOG) en vue d'une affectation ou affectés au sein d'une unité de gendarmerie « montagne » est assurée par le centre national d’instruction de ski et d’alpinisme de la gendarmerie (CNISAG), implanté à Chamonix (Haute-Savoie). Les formateurs du CNISAG, guides de haute montagne pour la majorité, possèdent une expérience acquise au sein des Pelotons de gendarmerie de haute montagne (PGHM).

L'accès à toutes les spécialités est conditionnée par une période probatoire en unité opérationnelle de la gendarmerie départementale, de la gendarmerie mobile ou de la garde républicaine. Toutefois, certains officiers-élèves et élèves-gendarmes, dont les compétences particulières en montagne auront été testées lors de la formation initiale, peuvent être directement affectés dans une unité du cadre général classée « montagne ».

La formation « montagne » est composée de trois niveaux :

LA FORMATION ÉLÉMENTAIRE, organisée par les centres régionaux d'instruction de ski et d'alpinisme (CRISA)

D’une durée de deux semaines l’été et de deux semaines l’hiver, la formation élémentaire est sanctionnée par le certificat élémentaire montagne (CEM). Il confère à son titulaire le droit d'exercer, sous le contrôle d'un militaire titulaire du DQTM ou d'un titre équivalent, les missions de la gendarmerie impliquant la mise en œuvre des techniques élémentaires de ski et d'alpinisme en espace montagnard en toute saison.

Le détenteur du certificat élémentaire montagne peut intégrer un groupe montagne gendarmerie (GMG) dans le cadre de la gendarmerie départementale, ou un peloton montagne de la gendarmerie mobile (PMGM).

Sous réserve d'accomplir une liste de 15 courses en montagne, l’obtention du CEM permet aux gendarmes de se présenter aux tests d'accès à la formation de la technicité organisée au CNISAG (DQTM).

LA FORMATION DE QUALIFICATION, organisée par le CNISAG à Chamonix

D'une durée de 13 semaines (6 semaines en été, 2 semaines à l'automne, 5 semaines en hiver), le DQTM confère à son titulaire le droit d'encadrer les militaires appelés à exécuter les missions, entraînements et instructions de la gendarmerie en espace montagnard en toute saison. Apte à se déplacer en sécurité et à s'orienter en mettant en œuvre les techniques de ski et d'alpinisme, le titulaire du DQTM peut participer à des missions de secours sous le commandement des militaires des unités spécialisées. Il peut également exercer, avec des prérogatives limitées, les fonctions de chef de cordée pour certaines missions de la gendarmerie, notamment au sein des GMG et des PMGM ainsi que pour les missions d'entraînements.

La gendarmerie forme actuellement environ 30 DQTM par an.

LA FORMATION A LA SPÉCIALITÉ, organisée par le CNISAG à Chamonix

  • Tests de sélection

Les tests d'entrée à la spécialité montagne (deux jours l'hiver, deux semaines au printemps) conditionnent l’entrée en unité spécialisée. Ces tests comportent un parcours de ski alpinisme, une épreuve d'escalade, un parcours physique et varié, un test de techniques de cordes (en paroi), un examen de liste de courses et un entretien de motivation.

Les modules de formation du brevet de spécialiste montagne (BSM), d'une durée de 17 semaines, préparent le stagiaire à exercer l'ensemble des missions de gendarmerie et les fonctions d'équipier secouriste dans le milieu spécialisé de la sécurité en montagne. Le BSM confère à son titulaire le droit d'exécuter dans tous les milieux en toute saison, l'ensemble des missions de la gendarmerie confiées aux unités spécialisées.

Articles annexes :

Les unités de montagne

Brevet de chef de caravane de sécurité en montagne

Diplôme d'état de guide de haute montagne - Diplôme d'état de ski

Brevet de commandement des opérations d'enquête et de secours

Actualités


COVID - 19

Informations COVID - 19

Les écoles renforcent les unités pendant la crise sanitaire

Après le déploiement des 3700 élèves , les écoles...

Une manoeuvre inédite

3700 élèves (officiers, sous-officiers, élèves sous-officiers...