Les femmes en gendarmerie

Focus sur les femmes en gendarmerie en cette journée internationale des droits des femmes

La féminisation de le gendarmerie est une évolution récente.

Depuis un décret de 1983 autorisant l'accès des femmes aux corps des officiers et sous-officiers de gendarmerie, la part des femmes a progressivement augmenté, notamment depuis la fin des quotas en 1998.

 

 

Focus sur les femmes au CEGN

 

 

Aujourd'hui, on compte plus de 22 000 femmes en gendarmerie et elles investissent l'ensemble des fonctions et des spécialités, opérationnelles ou de soutien.

 

 

 

 

 

Repères :

 

1983 : accès aux femmes des corps des OG et SOG (avec quotas)

 

1987 : 1ère intégration des femmes officiers à l’EOGN

 

1998 : suppression des quotas de recrutement

 

1999 : ouverture de la GR et du GSIGN

 

2000 : ouverture des unités navigantes

 

2002 : ouverture de la musique de la GM

 

2012 : nomination du 1er référent égalité diversité à la DGGN

 

2013 : 1er officier général féminin

 

2014 : plan d’action égalité professionnelle et création de STOP-DISCRI

 

2016 :Ouverture de la GM aux SOG féminins

mise en place d’un réseau de référents égalité professionnelle et diversité (RED)

 

2018 : Obtention du label double label diversité et égalité professionnelle du MININT

 

2021 – 2024 : nouveau plan triennal pour promouvoir la diversité en gendarmerie

 

 

 

Actualités


Avoir 20 ans sous l'uniforme

Deux élèves gendarmes de l’école de gendarmerie de Dijon...

Les femmes en gendarmerie

Focus sur les femmes en gendarmerie en cette journée internationale des...

Le centre national d'instruction cynophile de la gendarmerie lance sa campagne de recrutement canin

Le centre national d'instruction cynophile de la gendarmerie recrute tout type...