Systèmes d'information et de communication

Dernière mise à jour de la page - Mars 2012

La chaine SIC est une composante intégrée et indissociable de l'action opérationnelle permanente de la gendarmerie. Les personnels qui la composent doivent répondre aux attentes quotidiennes en matière d'emploi des technologies de l'information dans l'engagement opérationnel (Police judiciaire, sécurité publique, sécurité des systèmes d'information …).

Environ 1300 sous-officiers de gendarmerie sont spécialistes « systèmes d'information et de communication ». Ils sont affectés en unité SIC de terrain ou en organismes centraux :

  • Bureau des systèmes d'information et de communication (BSIC) d'une région de gendarmerie (chef de lieu d'une région administrative) ou Section des systèmes d'information et de communication (SSIC) d'un Groupement de gendarmerie départementale (GGD) ;
  • Direction générale de la gendarmerie nationale (Service des technologies et des systèmes d'information de la sécurité intérieure – ST(SI)2 à Issy-Les-moulineaux (Hauts-de-Seine) ou un service spécifique du Centre technique de la gendarmerie nationale (CTGN) à Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Le Centre national de formation aux systèmes d'information et de communication de la gendarmerie (CNFSICG) implanté au Fort de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) a pour mission la formation initiale des officiers et sous-officiers qui se destinent à un emploi dans la spécialité des systèmes d'information et de communication afin d'exécuter des missions de commandement, d'encadrement et d'application. Il assure également la formation des personnels du cadre général affectés en gendarmerie mobile en qualité de « transmetteur radio ».

De plus, il organise la formation continue au profit des spécialistes « SIC » afin de garantir le maintien à niveau des compétences.

FORMATION DES OFFICIERS DE GENDARMERIE DES SYSTEMES D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION (OSIC)

En savoir plus sur les conditions de recrutement

Cet enseignement a pour objectif de délivrer aux officiers de gendarmerie, attestant déjà d'un premier commandement opérationnel, les connaissances théoriques et pratiques nécessaires à l'exercice des fonctions de chef d'un Bureau des systèmes d'information et de communication (BSIC).

La formation doit permettre à l'OSIC d'acquérir les compétences suivantes :

  • animer, coordonner et contrôler les échelons SIC,
  • conseiller le commandant de région et des subordonnés directs,
  • être l'interlocuteur privilégié des différents échelons SIC régionaux et zonaux.

FORMATION DES SOUS-OFFICIERS DE GENDARMERIE (SOG)

- Diplôme technique des systèmes d'information et de communication (DTSIC)

En savoir plus sur les conditions de recrutement

Cette formation d'une durée de deux ans a pour objet d'apporter aux sous-officiers de gendarmerie :

  • une connaissance de la technologie, des principes de fonctionnement des matériels des systèmes d’information et de communication ;
  • une maîtrise des techniques d’installation, de maintien en condition et de gestion des réseaux ;
  • une compétence technique pour la mise en œuvre, l’exploitation et l’administration des systèmes informatiques, ainsi que la conception et le développement des applications propres à ces systèmes ;
  • une capacité à mener à bien des études et expertises techniques ;
  • une faculté à dispenser la formation nécessaire aux utilisateurs des systèmes des télécommunications et de l’informatique.

Cette formation de haut niveau est sanctionnée par un diplôme homologué au niveau III de l'enseignement technologique.

La réussite à cette formation permet d'intégrer la spécialité des systèmes d'information et de communication (SIC) et de concourir à l'avancement.

- Certificats des systèmes d'information et de communication (CSIC)

Conditions exigées pour suivre les formations

Les formations aux CSIC répondent à la nécessité de dispenser aux sous-officiers du cadre général, affectés au sein des unités de gendarmerie mobile. une technicité mettant l'accent sur l'emploi des systèmes d'information et de communication de la gendarmerie mobile (GM).

Cet enseignement est organisé en deux sessions distinctes :

- le CSIC/GGM destiné aux sous-officiers servant dans un groupement de gendarmerie mobile - le CSIC/EGM destiné aux sous-officiers servant dans un escadron de gendarmerie mobile.

Maîtrisant l'ensemble des moyens SIC propres à la gendarmerie et les capacités d'interopérabilité des réseaux, le sous-officier détenteur du CSIC/GGM ou CSIC/EGM doit être en mesure de mettre en œuvre et d'exploiter tous ces systèmes en métropole, en opérations extérieures, et dans les territoires et départements d'outre-mer. Il doit avoir la capacité de préparer et de gérer la manœuvre d'un groupement de gendarmerie mobile et/ou des escadrons se trouvant sous ses ordres, de conseiller le commandement et de former les personnels sur l'emploi des moyens de communication.

LES FORMATIONS CONTINUES

Maintien à niveau des compétences

La technique évoluant vite, des mises à niveau des connaissances sont nécessaires régulièrement. C’est le cas pour accompagner la mise en place de nouveaux systèmes (Bases de données sécurité publique (BDSP), Traitement des procédures judiciaires (TPJ), etc.), conduire des évolutions techniques (remplacement des faisceaux hertziens assurant le maillage du réseau de couverture Rubis) ou encore améliorer la résilience des systèmes (réseau Rubis, téléphonie, moyens spécifiques à l’outre-mer).

Elle est également rendue nécessaire par la réglementation relative à la sécurité des personnels SIC (travaux en hauteur, vérificateur d'équipement de protection individuelle (EPI), travaux électriques).

Les formations se déroulent au CNFSICG (1 à 3 semaines)

Une nouvelle formation : l’appui N'TECH

Cette formation est née d'un double constat : le nombre insuffisant de spécialistes N'TECH et les sollicitations croissantes des personnels des sections SIC par des enquêteurs.

Cette assistance aux enquêteurs complète le caractère opérationnel de la chaîne SIC en ouvrant un nouvel axe complémentaire de compétence pour la filière. En complément de leurs missions d'appui opérationnel les spécialistes SIC qui ont suivi cette formation sont désormais en capacité d'appuyer les enquêteurs et techniciens N'TECH dans différents domaines : l'assistance à perquisition ; l'extraction simple de données issues d'un téléphone portable ; les travaux sur supports numériques ; le traitement des enregistrements issus des dispositifs de vidéo surveillance.

La formation se déroule sur deux semaines au CNFSICG et elle est l'occasion d'une collaboration entre les formateurs du Centre national de formation à la police judiciaire (CNFPJ) de Fontainebleau (77) et des spécialistes de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) de Rosny-sous-Bois (93).

Actualités


Loading...Loading...Loading...Loading...