La réserve en gendarmerie

Depuis la professionnalisation des armées, le rôle de la réserve militaire a considérablement évolué. Passée d’une réserve de masse, issue des anciens appelés du contingent, à une réserve de volontaires sélectionnés, les forces armées disposent désormais d’une réserve militaire qui répond à un besoin de renforcement de leur capacité.

Pour la gendarmerie, la montée en puissance de la réserve opérationnelle s'effectue en fonction de son activité.

Les effectifs :

Années

2000

2012

Total des armées

500 000

94 050

Gendarmerie

135 000

40 000

Rapport

27%

43, 80%

Le format de la réserve de la gendarmerie a évolué en parallèle avec les autres armées. D’une réserve de moindre importance, la gendarmerie disposera, à l’horizon 2012, de la réserve la plus importante en matière d’effectifs, soit plus de 43 % de la réserve opérationnelle.

Organisation :

La réserve se compose de :

la réserve opérationnelle : de premier niveau, qui comprend tous les volontaires sous engagement à servir dans la réserve (ESR) avec, en 2012, un volume de 40000 réservistes ; de deuxième niveau , qui comprend tous les anciens militaires d'active ou sous contrat soumis à l'obligation de disponibilité de 5 ans.

la réserve citoyenne : dont le volume n’est pas défini.

- réserve opérationnelle :

En gendarmerie départementale, en gendarmerie mobile et à la garde républicaine, les personnels de la réserve opérationnelle effectuent les mêmes missions que leurs homologues de l’active (surveillance, renseignement, lutte contre la délinquance, défense de points sensibles…), soit en renfort d’unités existantes, soit en unités constituées de réservistes. Si l’usage des armes n’est reconnu que dans le cadre de la légitime défense, ils disposent, dans le domaine de la police judiciaire, de la compétence d'APJ pour les anciens militaires d'active et de celle d'APJA pour les autres réservistes, après une formation spécifique et une prestation de serment. Actuellement, l’activité moyenne annuelle est de 23 jours par réserviste. Cette réserve est composée d’anciens militaires, de citoyens désireux d’acquérir une expérience valorisante et rémunérée, mais également de spécialistes qui exercent des fonctions liées à leurs compétences. Une formation continue permet aux militaires de réserve de progresser dans leur connaissance des missions de la gendarmerie et d’accéder aux grades supérieurs. Les volontaires qui n’ont pas reçu de formation militaire préalablement à leur demande d'Engagement à Servir dans la Réserve, ne sont intégrés qu’après avoir suivi une préparation militaire.

- réserve citoyenne :

La réserve citoyenne est la deuxième composante de la réserve militaire. Elle est composée de volontaires agrées par l'autorité militaire. Les réservistes citoyens sont des bénévoles qui mènent des actions visant à renforcer le lien Nation-Armée et à faire connaître la gendarmerie. Ces réservistes favorisent le recrutement ou la reconversion du personnel d’active, peuvent participer au devoir de mémoire et contribuer à l'action de la gendarmerie, dans le cadre d'activités définies par l'autorité militaire.

Sources : SIRPA gendarmerie

Credits photo : SIRPA Gendarmerie

Contact :

Partagez :

Partager et favoriser