Devenir réserviste

Réserviste, pourquoi ?
 

Vous êtes Français (garçon ou fille), vous êtes âgé de 17 ans et plus, vous souhaitez être au service de vos concitoyens ; acquérir une expérience valorisante et rémunérée ; agir aux côtés des gendarmes, dans les situations de crise notamment : en effectuant des missions de prévention et protection, en portant assistance à la population ; bénéficier d'une formation continue pour progresser dans votre emploi. Voici les modalités pour devenir réserviste de la gendarmerie.

Comment devenir réserviste ?
 

Accès de la réserve pour les personnes issus du civil :
 

- Retrait et dépôt du dossier d'inscription :
 

Les dossiers d’inscription dans la réserve sont disponibles dans la brigade territoriale (BT) de gendarmerie proche de votre domicile ou dans le centre d’information et de recrutement (CIR) de votre région. Les coordonnées des CIR sont disponibles ici.
 

- Réserve opérationnelle :
 

Les anciens militaires sont automatiquement intégrés dans la réserve au terme de leur activité pour une durée de 5 ans. Ces personnels sont plus communément appelés les disponibles. Toutefois pour servir en réserve opérationnelle, les volontaires doivent signer un engagement à servir dans la réserve (ESR).
 

Les militaires des autres forces armées peuvent également demander à servir dans la réserve opérationnelle de la gendarmerie ( voir rubrique : Militaires des autres forces armées).
 

Les volontaires, dans la mesure où il remplissent les conditions ci-dessous, peuvent être admis dans la réserve opérationnelle de la gendarmerie.
 

Les volontaires qui n’ont pas reçu de formation militaire préalablement à leur demande ne sont intégrés qu’après avoir suivi avec succès une préparation militaire (voir rubriques PMG et PMSG).
 

Conditions d’admission :
 

  • être de nationalité française ;
  • être âgé de 17 ans au moins ;
  • avoir satisfait aux obligations du service national ou avoir suivi la JAPD ;
  • avoir une bonne aptitude physique
  • être apte moralement et psychologiquement.
     

Le contrat d’engagement à servir dans la réserve opérationnelle (ESR) de la gendarmerie consacre le volontariat du réserviste. La signature du contrat est suivie d’une affectation dans la réserve opérationnelle après reconnaissance préalable de l’aptitude de l’intéressé à occuper un tel emploi.
 

Chaque période d’activité fait l’objet d’une convocation qui ouvre droit à une rémunération journalière et éventuellement à des indemnités de déplacement et d’alimentation (rubrique rémunération).
 

- Réserve citoyenne :
 

Il n'y a pas de limite d'âge ni d'exigence d'aptitude médicale pour postuler comme réserviste citoyen. Les candidats agréés suivent une courte formation adaptée et spécifique pour connaître les différents moyens et missions de la gendarmerie. Les réservistes citoyens sont des bénévoles du service public.
 

- Accès à la réserve pour les militaires des autres forces armées :
 

Conformément au décret n° 2008-392 du 23 avril 2008, les réservistes (officiers, sous-officiers et militaires du rang) peuvent demander à servir dans une autre force armée.
 

Officiers de réserve :
 

- Mise en œuvre :
 

Les officiers de réserve des autres forces armées et services communs volontaires adressent directement à leur région militaire de rattachement un dossier dont la composition figure ci-après.
 

Les dossiers parviennent à la direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN) par le canal de la direction des personnels militaires propre à chacune des armées.
 

La direction générale de la gendarmerie nationale procède à l'examen des candidatures. Après avis motivé de la région de gendarmerie concernée, elle prend une décision et, le cas échéant, prononce le changement d'armée. Un arrêté portant changement d’armée est inséré au Bulletin officiel des armées.
 

- Affectation :
 

Un exemplaire de l’arrêté de changement d’armée est envoyé à la région gendarmerie de domicile, qui établit un ordre d’affectation.
 

Sous-officiers et militaires du rang de réserve :
 

- Mise en œuvre :
 

Les intéressés formulent une demande individuelle de changement d'armée auprès de leur organisme de gestion (composition du dossier ci-dessous).
 

La région militaire transmet les dossiers à la région de gendarmerie qui prononce, le cas échéant et en fonction de ses besoins, les décisions de changement d'armée et établit un ordre d’affectation.
 

- Composition du dossier de changement d'armée (commun aux trois catégories) :
 

  • un état de renseignement 314/18 ainsi rédigé : « ... qui demande son changement d’armée au profit de la gendarmerie » ;
  • un certificat médical portant mention du SIGYCOP, établi par un médecin des armées et datant de moins de six mois ;
  • un état de services ;
  • la copie des diplômes ;
  • la copie des bulletins de notes des cinq dernières années ;
  • un relevé de punition.

Sources : SIRPA gendarmerie

Credits photo : SIRPA Gendarmerie

Contact :

Partagez :

Partager et favoriser