Secours en montagne

La sélection et la formation des officiers (OG) et des sous-officiers de gendarmerie (SOG) en vue d'une affectation ou affectés au sein d'une unité de gendarmerie « montagne »  est assurée par le Centre national d’instruction de ski et d’alpinisme de la gendarmerie  (CNISAG), implanté à Chamonix (Haute-Savoie). Les formateurs du CNISAG, guides de haute montagne, possèdent une expérience acquise au sein de Pelotons de gendarmerie de haute montagne (PGHM).

L 'accès à la spécialité montagne est conditionnée par une période probatoire en unité opérationnelle de la gendarmerie départementale, de la gendarmerie mobile ou de la garde républicaine. Toutefois, certains élèves-officiers et élèves-gendarmes, dont les compétences particulières en la matière ont été testées lors de la formation initiale , peuvent être directement affectés dans une unité classée « montagne ».

La formation « montagne » est composée de trois niveaux ( voir cursus de formation) :

LA FORMATION ÉLÉMENTAIRE, organisée par les Centres régionaux d'instruction de ski et d'alpinisme (CRISA)

D’une durée de deux semaines l’été et de deux semaines l’hiver, la formation élémentaire  est sanctionnée par le Certificat élémentaire montagne (CEM)  dont l’obtention donne accès à la formation à la technicité organisée au CNISAG.

LA FORMATION DE LA TECHNICITÉ, organisée par le CNISAG Chamonix

  • Le Diplôme technique montagne (DTM)

D’une durée de 4 semaines l’été et 4 semaines l’hiver, le DTM prépare les stagiaires à exercer les missions de la gendarmerie en montagne (réalisation de manœuvres techniques simples sur des terrains accidentés ne dépassant pas une longueur de corde dans les conditions estivales - évolution dans les conditions hivernales à l’exclusion des zones accidentées nécessitant pour progresser des techniques propres à l’alpinisme.)

La gendarmerie forme environ 50 DTM par an.

  • Le Brevet technique montagne (BTM)

D’une durée de cinq semaines l’été et cinq semaines l’hiver, le BTM a pour but de former des gendarmes aptes à conduire des détachements en haute montagne. Le BTM permet à son titulaire d’exercer les missions de la gendarmerie en montagne et notamment de participer à des missions d’aide ou d’assistance à caractère technique sous la responsabilité d’une unité spécialisée. En outre, il peut exercer les fonctions de chef de cordée ou se voir confier la responsabilité d’une unité constituée.

La gendarmerie forme actuellement environ 25 BTM par an.

LA FORMATION A LA SPÉCIALITÉ, organisée par le CNISAG Chamonix

  • Test de sélection

Le test d'entrée dans la spécialité montagne (1 semaine) conditionne l’entrée en unité spécialisée. Ce test comporte une épreuve d’escalade (niveau 6b minimum à vue) - un parcours physique, (1000 m chrono) et varié (à la suite 1300 m de plus avec des ateliers spécifiques) - un parcours de ski alpinisme avec descente libre (600 m de dénivelé) - un test de technique de cordes (en paroi) - un contrôle des connaissances professionnelles sur la gendarmerie de montagne et sur la police judiciaire ainsi que sur celles relatives à la police administrative et le milieu montagnard - un entretien de motivation.

L'affectation en Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) ou en Peloton de gendarmerie de montagne (PGM) relève des résultats obtenus.

  • Formation judiciaire et au commandement

- Diplôme de spécialiste montagne

- Formation au commandement

qui a pour but de dispenser un enseignement adapté aux gradés d'unités montagne pour leur permettre d'appréhender plus facilement les domaines spécifiques auxquels ils seront confrontés dans leur mission d'encadrement des personnels et d'aide au commandant d'unité.

La durée de cette formation est de deux semaines.

  • Formation au secours en montagne

- Formation des premiers secours en équipe (PSE 1 et PSE 2), organisée par la sécurité civile

PSE 1  : La formation de Premiers secours en équipe de niveau 1 permet d'obtenir la compétence de secouriste et a pour objet l'acquisition des connaissances nécessaires à la bonne exécution des gestes de secours seul ou au côté d'un équipier secouriste, avec ou sans matériel de premiers secours pour préserver l'intégrité physique d'une victime en attendant l'arrivée d'un renfort.
PSE 2  : La formation de Premiers secours en équipe de niveau 2 permet d'obtenir la compétence d'équipier secouriste et a pour objet l'acquisition des connaissances nécessaires à la prise en charge d'une ou de plusieurs victimes au côté d'un secouriste ou au sein d'une équipe de secours. Cette prise en charge, avec du matériel de premiers secours adapté à la situation rencontrée, a pour but de préserver l'intégrité physique de la ou des victimes en attendant le relais.

- Certificat de membre de caravane

- Brevet de chef de caravane

- Recyclage des unités spécialisées

- Historique du secours en montagne

- Brevet d'Etat d'éducateur sportif (formation commune)

- Accompagnateur moyenne montagne

- Aspirant guide et guide de haute montagne

- Brevet d'Etat d'éducateur sportif (option ski alpin)

Sources : CEGN

Credits photo : LPC

Contact :

Partagez :

Partager et favoriser